Infos et conseils

Soins dentaires : on vous dit tout

Selon une enquête menée par l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD), la santé buccodentaire demeure un sujet encore mal connu des Français. Alors, prêts à y remédier ? Voici un tour d’horizon de ce que vous devez savoir.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la santé bucco-dentaire joue un rôle clé sur le bien-être, l’équilibre psycho-social et la qualité de vie. C’est pourquoi l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD) est formelle : personne ne peut se déclarer en bonne santé générale sans être en bonne santé dentaire. Alors comment faire pour avoir des dents en bonne santé ?

Règle n°1 : mieux vaut prévenir que guérir

Pour une prévention bucco-dentaire optimale, les cinq recommandations de l’UFSBD quel que soit votre âge :

  • Le brossage de dents, c’est 2 fois/jour pendant 2mn
  • Privilégier l’utilisation d’un dentifrice fluoré, idéal pour prévenir les caries
  • Moins connus, le fil dentaire ou les brossettes sont également recommandés une fois par jour en plus de la brosse à dents (qui elle ne nettoie que 60 % de la surface des dents !), pour éliminer la plaque dentaire et compléter le nettoyage
  • La visite chez le dentiste, c’est au moins 1 fois/an dès l’âge de 1 an, voire plus souvent en cas de problèmes chroniques : caries, gencives fragiles, etc.
  • Et bien sûr, ne pas oublier de suivre une alimentation saine et variée

Pour aller plus loin dans la prévention, deux astuces :

  • Mâcher un chewing-gum sans sucre après chaque repas, idéalement pendant 20mn
  • Offrez-vous un bain de bouche sans alcool en complément.

Règle n°2 : des soins adaptés

En cas de problème de santé bucco-dentaire, n’attendez pas avant de consulter votre dentiste. Toute une gamme de soins sont totalement ou partiellement remboursés par l’Assurance Maladie Obligatoire, parmi lesquels :

  • Le détartrage
  • Le traitement d’une carie
  • Le scellement des sillons (avant 14 ans)
  • L’orthodontie (avant 16 ans)
  • L’extraction d’une dent
  • La pose de prothèses dentaires (couronnes, inlays, bridges)

Pour les bébés : guettez la première dent

Avoir un sourire et des dents saines commence dès le plus jeune âge.

Ainsi lorsque la première dent émerge, vous savez que l’heure est venue de commencer le brossage : les dents de lait présentent un risque de carie même dès 6 mois, aussi connu sous le nom de « carie du biberon ». Le brossage commence sans dentifrice et avec une brosse à poils souples adaptée une fois par jour.

À partir de 2 ans, un dentifrice au fluor pour enfant peut être appliqué sur la brosse à dents (ne pas oublier d’expliquer à l’enfant de bien recracher).

1è dent = 1er rendez-vous chez le dentiste. Pour l’UFSBD, la première visite dentaire doit avoir lieu idéalement dans les 6 mois qui suivent l’apparition de la première dent et avant le 1er anniversaire de votre enfant. Cette 1è visite est importante pour réaliser un examen complet de la bouche et contrôler le développement de la mâchoire et des dents.

Pour les enfants : l‘apprentissage de l’hygiène

À partir de 3-4 ans, vous pouvez enseigner à votre enfant les bases d’une bonne santé bucco-dentaire, en instaurant un rituel qui l’aidera à se responsabiliser :

  • Une brosse à dents qu’il choisit. Privilégiez une brosse à dents souple à renouveler tous les 3 mois, ce sera en plus l’occasion de choisir une nouvelle couleur ensemble.
  • La règle du brossage 2 fois/jour pendant 2mn (faites-le avec lui)
  • Les premières explications sur une alimentation saine (pas trop de sucres, c’est mauvais pour les dents !)
La carie* touche plus d’1/3 des enfants de 6 ans, 1/4 des enfants de 12 ans et plus de 3/4 des adultes. Pour prévenir les caries, il existe une technique efficace : le scellement des sillons. Indolore et invisible, cette procédure consiste à appliquer un vernis protecteur sur les molaires permanentes de l’enfant, dans les « sillons » (cavités) où naissent 80% des caries. Une séance suffit et l’Assurance Maladie Obligatoire prend en charge 100% des frais pour les premières et deuxièmes molaires des enfants de moins de 14 ans. Profitez-en !

* Destruction de la dent par déminéralisation de l’émail puis de la dentine

Pour les ados : misez sur les bons arguments

On ne réussit pas à convaincre un adolescent de se brosser les dents comme on le fait avec un enfant. Mais à un âge où l’on essaie de plaire, il est essentiel d’avoir un beau sourire avec des dents blanches et une haleine fraîche. Dans ce cas :

  • Pourquoi ne pas essayer le fil dentaire et le bain de bouche sans alcool après le brossage de dents ?
  • C’est le moment aussi d’envisager l’orthodontie pour corriger d’éventuelles malformations en allant consulter un spécialiste. Aujourd’hui, les appareils dentaires et bagues sont beaucoup plus discrets et confortables qu’il y a vingt ans.
Les dents de sagesse apparaissent le plus souvent entre 17 et 25 ans. Problème : elles manquent parfois de place pour sortir convenablement. Il est donc important d’assurer un suivi avec votre dentiste afin d’envisager le cas échéant une extraction.

Pour les adultes : les signaux avant-coureurs

Au risque de caries s’ajoutent d’autres problèmes dentaires avec l’âge, comme la gingivite (inflammation des tissus) ou encore la parodontite, toutes deux dues à l’accumulation de tartre. Fil dentaire et bains de bouche sans alcool deux fois par jour seront vos alliés pour prévenir ces maladies.

Attention également au stress, qui peut vous conduire à grincer des dents la nuit (bruxisme), ou causer des troubles des articulations temporo-mandibulaires.

Enfin (et quel que soit l’âge), le tabac peut entraîner des problèmes de santé bucco-dentaire allant de retards de cicatrisation aux maladies gingivales, jusqu’au cancer de la cavité buccale. Notre conseil : soignez la cause en même temps que les effets avec votre dentiste.

Vos dents peuvent devenir plus sensibles avec le temps : usure de l’émail, racines de dents exposées, plombages usés… Vous le remarquez si les aliments chauds ou froids vous font grimacer. N’hésitez pas à consulter votre dentiste qui pourra vous recommander un dentifrice désensibilisant ou un traitement alternatif.

Pour les seniors : vigilance accrue

Il y a soixante ans, il était encore considéré comme « inévitable » de perdre ses dents naturelles en vieillissant. Fort heureusement, avec une bonne prévention bucco-dentaire, on peut aujourd’hui vieillir en conservant ses dents plus longtemps ! Néanmoins, d’autres problématiques émergent avec l’âge : un diabète ou une maladie cardiovasculaire peuvent entraîner des infections de la bouche, ce qui oblige à redoubler de vigilance sur l’hygiène bucco-dentaire.

L’âge altérant aussi les nerfs à l’intérieur des dents, n’attendez pas d’avoir mal pour consulter un dentiste : un retard de diagnostic pourrait avoir des conséquences sur votre santé.

La prise de médicaments a un impact sur votre santé bucco-dentaire. Les traitements pour l’allergie, l’asthme, l’hypertension artérielle ou encore le cholestérol peuvent entraîner une sécheresse de la bouche. C’est pourquoi il faut veiller à vous hydrater la bouche avec des solutions orales hydratantes, en buvant beaucoup d’eau et en mâchant des chewing-gums sans sucre pour stimuler la production de salive.

Et les soins esthétiques dans tout ça ?

L’esthétique du sourire est un business à part entière, avec certains praticiens promettant un résultat « hollywoodien ». Mais gare aux effets d’annonce !

Le « tourisme dentaire » est un phénomène attractif, notamment quand les patients traversent les frontières pour obtenir des prestations à moindre coût. Des agences de « tourisme dentaire » fleurissent afin de mettre leurs clients en contact avec des cliniques privées partenaires partout en Europe (où les soins sont remboursés par l’AMO comme s’ils étaient effectués en France). Problème : les professionnels de santé en France se retrouvent parfois à devoir soigner des patients ayant opté pour une opération à l’étranger dont la qualité laissait à désirer.

Privilégiez la qualité et la confiance en votre praticien.

Et demain ?

Les soins dentaires ont considérablement évolué avec le temps, et les progrès attendus dans un futur proche sont encore plus prometteurs.

En tête de liste : l’empreinte optique, qui permet au praticien d’obtenir une image des dents en 3D à l’aide d’une caméra intra-orale couplée à un ordinateur. Fini les matériaux pâteux lors de l’examen : ces caméras optiques sont faciles à manipuler et permettent de réaliser la conception et la fabrication des prothèses en numérique. Grâce aux prises en couleur, le praticien choisit la teinte d’une future reconstruction. À l’écran apparaît un modèle qui permet de vérifier si la préparation de la dent a bien été faite en amont.

Bonne nouvelle : nos cabinets dentaires sont dotés de cet outil de pointe.

Soins dentaires : on vous dit tout

Le système d’empreinte optique dont sont dotés nos cabinets dentaires © Franck Beloncle